AAF-5000-2

ET SI ON NE PERDAIT PAS L'EQUILIBRE...
Correspondances Le bébé est en déséquilibre, il tire la langue sous l'effort des premiers pas. Pourtant les lames de chêne du parquet sont bien jointes. La porte blanche derrière lui est fermée : il n'a pas le choix de sa destination. Tes avant-bras, tes épaules, font l'effort de porter. Tes jambes sont ancrées. Les lames de bois sous tes pieds ne sont pas jointes. Tu portes des sabots inconfortables. Tu pourrais tomber. Mais derrière toi, tu as CHOISI l'espace, la terre et le ciel, blancs ce jour-là.

Arrêter le diaporamaDémarrer le diaporamaActualiser