AAF-4684-2

ET SI LES ENFANTS N'AVAIENT PLUS PEUR...
Elle me pose problème cette photo. Avec la lumière qui jaillit dessous l'album. Je ne sais pas quoi faire de cet effet de lumière, artificiel. Mais aujourd'hui lundi 17 juin 2013, elle prend sens sous l'orage parisien. Il est neuf heure, le déluge s'abat sur la ville. Tonnerre, éclairs, pluie à seaux, ciel furieux. Les sirènes des camions de pompiers envahissent le périphérique. Ambiance de fin du monde. Dans la cour de récréation où j'ai laissé les enfants, juste avant qu'ils n'entrent en classe, à chaque coup de tonnerre, la clameur de leurs cris. Margot raconte que l'année dernière, un jour d'orage aussi, Yassine est entré en crise, terrifié, il s'est réfugié sous les tables. La maîtresse, impuissante, devant la terreur enfantine. Il est resté caché sous la table jusqu'à ce que l'orage se calme. Je me demande si en ce moment même, il est sous la table, Yassine. J'ai envie de pleurer.

Arrêter le diaporamaDémarrer le diaporamaActualiser