AAF-4680-2

ET SI ON ETAIT COURAGEUX...
Je le connais cet endroit. Un lieu de labeur où la machine casse la roche, la pile et la concasse dans la poussière et le bruit, du lundi au vendredi. Un paysage insolite émerge de la calme promenade sur le chemin de halage. On la croirait presque cachée cette carrière, clandestine ; là où elle est implantée, on ne la voit pas des villages autour. On arrive sur elle tout-à-coup. Je connais la femme aussi ! Mais à gauche, je ne connais personne. Et voilà que ressurgissent la pudeur et le malaise qui m'ont agitée une fois déjà. Qu'est-ce que je peux dire ? J'ai complètement fait abstraction de l'album à droite pourtant. Je ne le vois plus à force de le voir tous les jours. Mais quand c'est ton père ou ta mère que je devine, je n'ose plus. J'aimerai ça pourtant désacraliser l'idée de la famille. Mais avec l'image de la tienne, aujourd'hui, je ne peux pas ou je ne veux pas, je ne sais pas.

Arrêter le diaporamaDémarrer le diaporamaActualiser