AAF-4675-2

ET SI ON ETAIT FORTE...
Sous les jupes des filles, il y a la vie. Sous les jupes des filles, il y a les jambes serrées très fort l'une contre l'autre. De beaux bébés en sortent qui tirent la langue au destin. Sous les jupes des filles, il y a les jambes écartées et de la force pour la bataille, pour le travail. Sous les jupes des filles, il y des feuilles mortes, des arbres qu'on condamne et une ténacité d'acier.

Arrêter le diaporamaDémarrer le diaporamaActualiser