AAF-4674-2

ET SI ON OSAIT SE RACONTER DES HISTOIRES...
On dirait qu'on serait, un jour une coccinelle, le lendemain une sorte de végétal, un autre jour un lutin, et de temps en temps, de temps en temps seulement, soi. On dirait qu'on serait à l'aise partout et avec tout le monde. On dirait qu'on ne serait pas vexé d'être tout derrière le groupe et pas reconnaissable sur la photo. On dirait qu'on ne se sentirait pas ridicules devant le monde. On dirait qu'on aimerait ça, le spectacle.
On dirait qu'on serait finalement prêt à ouvrir le grand livre et à se raconter de nouvelles histoires.

Arrêter le diaporamaDémarrer le diaporamaActualiser